La Norvège, un paradis au nord de l’Europe

La Norvège est un paradis pour les amateurs de randonnée. En effet, ses paysages à couper le souffle ainsi que ses reliefs accidentés font de ce pays un lieu de rêve pour les randonneurs qui aiment sortir des sentiers battus. Entre les sentiers balisés comme le Preikestolen ou non balisés comme le Reinebringen, vous aurez l’embarras du choix.

Cap vers la Norvège pour gravir le Preikestolen

Le Preikestolen est l’une des randonnées les plus appréciées à découvrir lors d’un voyage en Norvège. Également connu sous le nom de Pulpit Rock, le Preikestolen est une falaise à pic de 604 mètres qui surplombe le Lysefjord, et situé dans la région sud-ouest de la Norvège. Chaque année, plus de 200 000 visiteurs y viennent pour profiter du panorama spectaculaire qu’offre ce promontoire. Son ascension nécessite environ deux à trois heures de marche. Ainsi, l’idéal est de compter 1 journée pour visiter le Preikestolen. Car il faudra entre 4 à 5 h pour effectuer un aller-retour, plus 1 à 2 h de temps pour apprécier la vue sur le rocher.

Le sentier de cette randonnée est très bien balisé, ainsi, vous n’aurez pas besoin de carte pour effectuer l’ascension. Au total, le circuit s’étale sur 3 800 mètres avec un dénivelé de 350 mètres environ. Pour se rendre au Preikestolen, il vous faudra d’abord rejoindre la ville de Stavanger, puis depuis cette ville, prendre le ferry jusqu’à la ville de Tau. Ensuite, depuis Tau, il vous faudra environ 30 minutes de voiture pour arriver à la petite ville de Preikestolhytta, qui est le point de départ de la randonnée.

Le Reinebringen : un circuit de randonnée incontournable

Situé sur l’archipel des Lofoten, le Reinebringen est l’un des plus beaux circuits de randonnée de la Norvège. Ce sommet qui culmine à 448 m surplombe le village de Reine. Il offre un magnifique point de vue sur les fjords, ainsi que sur les petites cabanes de pêche de teinte rouge bâties aux alentours. Même si ce circuit ne s’élève pas très haut en altitude, son ascension nécessite tout de même une bonne condition physique.

Environ une heure suffit pour grimper les 448 m qui conduisent à la crête sommitale. En revanche, le sentier n’est pas balisé. Bien que ce soit une randonnée assez brève (1 km), soyez vigilant, car le sentier est abrupt et glissant. Mais l’effort en vaut vraiment la peine, car ce sommet offre une vue grandiose sur les îles Lofoten.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>